Rencontre avec Julien DUNIAGUE

Diplômé Master Monnaie Banque Finance Assurance
Promotion 2004/2005


Quel a été votre parcours professionnel après le Master ?

J’ai démarré par un stage au sein de la salle des marchés de la Société Générale Private Banking au Luxembourg en tant qu’assistant sales sur les produits structurés. À la fin de ce stage, mon contrat a été converti en CDI avec un mandat à la fois sur les produits structurés et les produits dérivés OTC. J’ai tenu ce rôle jusqu’en 2010, date à laquelle il m’a été proposé de basculer en Suisse, toujours au sein de la Société Générale Private Banking afin de prendre la responsabilité du développement de ce marché. En 2013, je deviens directeur commercial de cette même entité. Enfin, en 2017, je quitte la Société Générale Private Banking pour fonder Atlantic Derivatives, une société suisse active dans la distribution de Produits Structurés.

Quel a été votre parcours professionnel après le Master ?

J’ai démarré par un stage au sein de la salle des marchés de la Société Générale Private Banking au Luxembourg en tant qu’assistant sales sur les produits structurés. À la fin de ce stage, mon contrat a été converti en CDI avec un mandat à la fois sur les produits structurés et les produits dérivés OTC. J’ai tenu ce rôle jusqu’en 2010, date à laquelle il m’a été proposé de basculer en Suisse, toujours au sein de la Société Générale Private Banking afin de prendre la responsabilité du développement de ce marché. En 2013, je deviens directeur commercial de cette même entité. Enfin, en 2017, je quitte la Société Générale Private Banking pour fonder Atlantic Derivatives, une société suisse active dans la distribution de Produits Structurés.

Quel est votre poste actuel ?
Je suis aujourd’hui le directeur général de la Société Atlantic Derivatives, que j’ai créée en 2017. Son activité principale est la distribution de Produits Structurés auprès d’une clientèle professionnelle et institutionnelle. Active depuis la Suisse, nous couvrons également les marché moyen-orientaux et d’Amérique Latine, en plus de la Suisse. Notre équipe se compose de 14 personnes.

Quels ont été les facteurs clés de réussite dans les différents postes que vous avez occupés ?
Curiosité et engagement. En plus des facteurs de compétences techniques, ce sont les 2 points qui selon moi m’ont permis de pleinement profiter des postes que j’ai pu occuper.
Curiosité : apprendre au-delà de la simple mission
Engagement : toujours chercher à améliorer les process pour gagner en efficacité

Quelles sont les compétences/connaissances acquises durant le Master que vous avez trouvées les plus utiles dans votre carrière ?
Nos cours en 2004 avaient laissé une place forte aux Produits Dérivés aussi bien d’un point de vue fondamental que pratique. Cela a formé une bonne base pour ce qui est devenu ma carrière !

Qu’est ce qui fait selon vous l’originalité/la spécificité du Master MBFA ?
Une capacité d’adaptation du programme aux besoins des entreprises. Au cours des différentes années, nous avons vu le Master évoluer pour correspondre au besoin du marché.
La proximité des professeurs à l’écoute de leurs étudiants également.

Quel a été votre meilleur souvenir durant le Master ?
Le discours d’introduction du Président à la remise des diplômes, qui restera le même au cours des 20 années qui ont suivi !

Êtes-vous sollicités par des étudiants ou d’anciens étudiants du Master pour des conseils ou des informations sur votre métier ou sur des opportunités de stage, d’alternance ou d’embauche dans votre secteur ou dans votre entreprise ?
Oui, régulièrement. Il est toujours intéressant d’échanger avec les étudiants sur ces questions, pour les 2 parties !

Quels conseils donneriez-vous à nos étudiants actuels ?
De sélectionner avec précision le secteur dans lequel ils souhaitent faire leur stage. S’assurer d’avoir un bagage de connaissance suffisant, à la fois sur le métier dans lequel ils postulent mais également dans l’environnement de ce métier (exemple : pour un opérateur de marché, il ne suffit pas de dire « j’aime l’investissement, mais il s’agira par exemple d’expliquer pourquoi et de démontrer que l’on s’y intéresse notamment via son actualité) lorsqu’ils se présentent aux entretiens de stage afin de démontrer leur engagement et faire la différence. Et bien entendu, avoir un anglais « acceptable » dès lors que l’intérêt se portera sur des métiers de finance de marché. 


 

Date de l'interview : Décembre 2023